Comment la luminothérapie peut-elle vous aider à combattre la dépression saisonnière?

Que l’on parle de véritable dépression saisonnière ou encore d’un petit blues passager lorsque les journées raccourcissent, de nombreuses personnes sont affectées par le manque de lumière durant l’hiver. Les conséquences varient d’une personne à l’autre et peuvent aller de troubles du sommeil, à la déprime, en passant par le manque de concentration. La luminothérapie est l’une des solutions recommandées par les professionnels de la santé. Démystifions le phénomène!

Qu’est-ce que la luminothérapie?

La luminothérapie, c’est le fait de vous exposer à une lumière provenant d’une lampe spécialement conçue à cet effet, qui cherche à remplacer les effets de la lumière naturelle du Soleil sur votre corps. Dans les pays plus nordiques, nous devons passer plusieurs mois où les journées sont beaucoup plus courtes, en plus que la lumière naturelle soit moins puissante. Ce manque de luminosité nous affecte et la luminothérapie sert à compenser ce manque.

La technique permettra à votre corps de régulariser votre horloge biologique et de continuer à produire de la mélatonine comme en temps normal. En effet, le manque de lumière signifie souvent un problème de sécrétion de mélatonine, puisque celle-ci est sécrétée durant la nuit. Lorsque notre cycle de sommeil est affecté ou bouleversé, notre sécrétion de mélatonine l’est également.

Intégrer la luminothérapie à sa routine

Il est très important d’incorporer la luminothérapie à sa routine quotidienne, notamment si vos symptômes sont marqués. Un arrêt de quelques jours à peine pourrait les faire réapparaitre.

Idéalement, vous devriez être exposé à la lumière de votre lampe de luminothérapie pendant au moins 30 minutes, chaque jour. Le meilleur moment pour profiter de l’exposition à la lumière est le matin. Vous pourriez donc prévoir votre routine matinale en fonction de cela, en intégrant la lampe à votre routine beauté, à votre lecture du journal ou encore à votre petit-déjeuner.

L’important est d’être devant la lampe, à une distance d’environ 30 cm, et de garder les yeux ouverts. L’idée est de trouver comment vous pouvez l’intégrer à votre routine afin que ça se fasse naturellement et que vous n’ayez même plus besoin d’y penser.

Choisir la bonne lampe de luminothérapie

La bonne nouvelle, c’est que la luminothérapie est de plus en plus populaire, ce qui veut dire que de nombreux produits ont fait leur apparition sur le marché au cours des dernières années.

Vous pourrez habituellement trouver des lampes de luminothérapie dans les pharmacies, les magasins à grande surface, les magasins spécialisés en matériel médical et certains magasins de produits naturels.

Il est primordial de choisir une lampe dont l’intensité lumineuse est d’au moins 10 000 lux. C’est l’intensité minimale qui vous permettra d’en retirer des bienfaits.

Comme la lumière doit être absorbée par les yeux, règle générale, plus elle est grosse et prend une large part de votre champ de vision, plus elle sera efficace.

Veillez également à choisir une lampe de lumière blanche, contenant toutes les couleurs du spectre lumineux. Ainsi, évitez les lumières DEL, qui sont seulement bleutées.

Choisissez un modèle qui convient à votre style de vie et à l’utilisation que vous prévoyez en faire. Peut-être préférerez-vous un modèle plus fixe et solide si vous prévoyez le laisser au même endroit en tout temps, ou encore un modèle plus petit et léger si vous pensez devoir le transporter souvent.

Peu importe le modèle que vous choisirez, assurez-vous de bien lire les instructions. En vous souhaitant une bonne dose de lumière pour ces mois d’hiver parfois difficiles!